L’histoire de la ville de Barcelone

L’histoire de la ville de Barcelone

La naissance de la ville

Barcelone fut fondée à la fin du 1er siècle avant Jésus Christ par un empereur romain nommé Auguste.

A l’époque, la ville est bien positionnée ce qui lui permet de croître rapidement notamment grâce à ses vignes qu’elle exporte dans l’empire romain. En l’an 379, la religion chrétienne devient la religion officielle de Barcelone suite à la division de l’empire romain.

Barcelone devient musulmane

En 718, les Musulmans parviennent à conquérir la ville après sept années infructueuses. Ainsi, pendant plus de 80 ans, les Musulmans gèrent la ville tout en laissant la population libre.

En effet, le gouvernement ne force pas les gens à se convertir à l’islam. On transforma seulement la cathédrale de la ville en mosquée.

Le déclin de Barcelone

Les Carolingiens prirent ensuite la place des Musulmans à la gestion de la ville. La place Saint Jaume fut le cœur de cette Barcelone Gothique. Durant cette époque, Barcelone connaît un déclin pour de nombreuses raisons.

Tout d’abord, en 1469, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon se marient ce qui est l’élément déclencheur de l’unité entre la Castille et la Catalogne et l’Aragon.

Ensuite, en 1714, les catalans connaissent la défaite lors de la guerre de Succession. Cette défaite eu de graves conséquences pour la Catalogne puisqu’on interdit alors le catalan au profit du castillan et on supprima toute l’Administration catalane.

La Renaissance de la ville

Dans les années 1830, Barcelone connaît une croissance industrielle dans les domaines du liège, du textile et de la vigne. C’est alors qu’en 1888, Barcelone accueille l’Exposition Universelle. C’est à cette période que l’on construisit le mirador de Christophe Colomb et l’Arc de Triomphe.

Au même moment, la catalan réapparaît dans la littérature et la presse. De même, en 1931, les nationalistes catalans proclament la Generalitat, le gouvernement catalan.

La ville sous Franco

En 1938, les franquistes s’attaquent à l’Aragon et prennent alors le pouvoir. Conséquences: de nombreux catalans vont s’exiler, d’autres seront tués et le catalan sera prohibé aussi bien dans l’enseignement que dans la rue. En novembre 1975, le général Francisco Franco décède ce qui fait les affaires des opposants au franquisme.

Barcelone aujourd’hui

La ville est sous les feux des projecteurs lors des Jeux Olympiques de 1992. On va alors construire des hôtels et arranger les rues : c’est le début du tourisme à Barcelone. Aujourd’hui, la ville continue de préserver ses traditions catalanes et le catalan y est autant parlé que le castillan.