La Camargue, terre d’horizons

La Camargue, terre d’horizons

Entre terre et mer, des paysages infinis

La Camargue est une région naturelle enchâssée dans le delta du Rhône, bordée par la Méditerranée, là où terre et mer se confondent.

Au fil des siècles, les eaux ont façonné ce territoire morcelé de terres salées au Sud et agricoles au Nord. Les habitants de cette région ont le caractère bien trempé, vivant au rythme de leur terre et de leurs traditions plusieurs fois centenaires.

Traversée par le Rhône, Arles se situe aux portes de la Camargue. Classée ville d’Art et d’Histoire, la cité regorge de témoignages historiques comme le cirque romain, les remparts, les arènes, le théâtre antique et les hôtels particuliers de la Renaissance.

Tout au long de l’année, la ville organise de nombreuse animations et activités culturelles, comme la féria de Pâques, le festival du cheval de Camargue ou le festival de musiques du monde en juillet.

La grande et la petite Camargue

Au Sud d’Arles, la grande Camargue déploie ses paysages plats peuplés de manades, troupeaux libres de taureaux et chevaux conduits par des gardians à cheval. Etangs, rizières, roselières et marais salants parsèment le territoire, comme l’étang de Vaccarès, réserve intégrée dans le parc naturel régional de Camargue.

camargue

Camargue

C’est ce qui fait de cet écosystème un lieu important de migrations. Bien que réglementé, le site est accessible au public qui peut y admirer les troupeaux de taureaux et chevaux blancs camarguais, des flamants roses ainsi que des espèces rares et protégées.

A l’Ouest se trouve la petite Camargue, avec les Saintes-Marie de la Mer, où ont lieu chaque année au mois de mai d’importants rassemblements des gens du voyage. Aigues-Mortes, ville médiévale, le Grau-du-Roi et son port de pêche, la Grande Motte et son architecture pyramidale valent également le détour.

Une nature intacte et protégée

La Camargue, paradis des animaux et des migrations, possède une faune et une flore d’une importance nationale et européenne. Plusieurs parcs naturels ont été délimités pour préserver ces écosystèmes riches en faune et flore.

C’est en 1970 qu’est créé le parc naturel régional de Camargue, dont les missions sont la protection du patrimoine naturel, la gestion de l’eau et le développement durable.

On y trouve notamment le tamaris, l’asphodèle, le genévrier, la salicorne et la lavande de mer. Enfin, la Camargue offre aussi de longues plages de sable fin le long desquelles il fait bon se promener, à pied ou à cheval.