Découvrez la magnifique île de Santorin

Découvrez la magnifique île de Santorin

L’île de Santorin est sans doute la plus spectaculaire des Cylades. D’une superficie de 91 km2, elle compte environ 13 000 habitants et jouit d’un climat méditerranéen.

Sa renommée est due à la forme que lui ont conféré l’explosion de son volcan en 1 600 avant J-C et l’effondrement de sa partie centrale.

Habitée dès la préhistoire, comme en témoignent les peintures rupestres qu’elle abrite, l’île est riche en vestiges de la civilisation minoenne de l’âge de bronze, mais aussi de l’occupation romaine ou hellénistique.

Une arrivée par bateau inoubliable

L’arrivée sur l’île se fait par bateau et constitue l’un des moments les plus saisissants de la découverte des lieux, avec l’imprenable spectacle sur les falaises et ses villages à l’éclatante blancheur accrochés sur les sommets, tout au bord du précipice.

Devant les yeux des touristes massés sur la proue du ferry s’élève en effet une falaise en à-pic haute de 60 à 120 mètres, dont ils peuvent apercevoir les sentes, les marches et les étroites routes qui les marbrent, ainsi que le téléphérique qui y grimpe.

Les villages à découvrir sur l’île de Santorin

L’île est parsemée de hameaux pittoresques aux maisons blanches parées de coupoles bleues si caractéristiques des îles grecques.

Les plus connus d’entre eux sont le village suspendu d’Oia (au Nord-Ouest), la ville de Phira (à l’Ouest, escale favorite de nombreux paquebots) et Pyrgos, le plus haut perché, offrant un point de vue immanquable sur tout l’archipel.

En effet, les plages sont certes magnifiques, avec leur sable gris ou noir semées de galets ou de pierre ponce, mais ce qui fait la spécificité de l’île de Santorin, ce sont les scafta, ces maisons traditionnelles creusées à même la roche, suspendues à plus de deux cent mètres au-dessus du vide.

Les activités à faire sur l’île de Santorin

L’île de Santorin fera le bonheur de tous les randonneurs, en raison des multiples balades et excursions qu’elle leur réserve.

Par exemple, le chemin de la corniche mène en une quinzaine de minutes à Firostéfani, le quartier nord, avec sur la gauche la belle chapelle d’Agiou Stylianou et sur la droite la charmante église dédiée à la Vierge d’Agii Théodori, avec son clocher aux trois cloches.

Il est ensuite possible de continuer vers Imerovigli et même jusqu’à Oia, pour une promenade d’environ onze kilomètres.

Les agences touristiques proposent toutes des excursions en caïque pour découvrir les îlots de la caldeira, avec trois grands classiques : le volcan uniquement, le volcan et une baignade dans les sources chaudes ou une sortie incluant en outre l’île de Thirassia.

Quelle que soit l’option choisie, il est recommandé de s’assurer que la visite du volcan est guidée. Le grand îlot, Néa Kaméni, sorti des flots en 1573, réserve un paysage saisissant, avec ses anciennes coulées de lave noire.

Quant au petit îlot Paléa Kaméni, apparu bien plus tôt, en 196 av. J.-C., il offre la possibilité de se baigner dans une petite baie où l’eau sulfureuse est naturellement chaude.

Autre activité, le site archéologique d’Akrotiri, avec ses passerelles qui permettent de faire le tour des lieux en surplombant les ruines.