Découvrez le Japon en une semaine

Découvrez le Japon en une semaine

Découvrir le Japon en une semaine s’apparente à relever un sacré challenge. Hormis la vie urbaine trépidante de Tokyo, il demeure beaucoup de lieux, de sites, à visiter.

On vous donne ci-dessous quelques repères pour vous aider à orienter votre séjour dans l’Archipel.

Vous pourrez alors axer votre voyage sur un thème particulier comme l’histoire du pays, sa culture, son patrimoine, sa gastronomie, son attachement aux traditions etc.

Les lieux touristiques les plus visités du Japon

On trouve beaucoup de touristes, tout au long de l’année, à Asakusa. Ce quartier populaire de Tokyo est particulièrement animé avec ses commerces et ses innombrables magasins de souvenirs. Le Temple Sensôji est également une attraction forte d’Asakusa.

Si vous êtes fan des nouvelles technologies, visitez Akihabara. Ce quartier est un concentré d’ordinateurs et de produits électroniques. On se rappellera alors à quel point l’informatique et l’électronique rythment la vie des japonais de tous âges.

Plus typique encore, Tsukiji, situé au cœur de Tokyo, constitue un des plus grands marchés aux poissons au monde. Une immersion dans les produits de la mer pour ne pas oublier que le Japon est avant tout un archipel.

Plus familial et fédérateur, le Disneyland de Tokyo. On constatera en se distrayant dans cet immense parc d’attractions que le Japon est un pays ouvert à toutes les cultures, sans pour autant renier ses propres traditions et coutumes.

Enfin, dans cette short-list des lieux touristiques à ne pas manquer, on ne peut omettre le Mont Fuji. Ce célèbre volcan encore actif, haut de 3776 mètres, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2013.

Les sites culturels japonais

Le Japon regorge de sites culturels assez exceptionnels. En une semaine, vous n’aurez évidemment pas le temps de tous les visiter.

Pour vous guider, voici une sélection de monuments, lieux, dédiés à la culture traditionnelle nippone.

Le Dôme Genbaku représente le seul bâtiment proche de l’épicentre de l’explosion nucléaire d’Hiroshima à être resté debout. Cet édifice sert de lieu de mémoire où l’on vient honorer les victimes de ce terrible drame de 1945.

Le Château d’Himeji constitue un spectaculaire concentré de l’architecture traditionnelle du Japon de l’époque Edo.

Kyoto abrite pas moins de 17 biens culturels tous inscrits au patrimoine mondial. Ainsi, le Kinkaku-ji, sublime pavillon entièrement recouvert d’or, en fait partie.

Le sanctuaire d’Itsukushima, les villages historiques de Gokayama et Shirakawa-gô ou encore les temples et sanctuaires de Nikko sont également à découvrir.

Kyoto, capitale incontournable de la gastronomie japonaise

Pour habituer vos papilles à la gastronomie traditionnelle japonaise, faite escale à Kyoto. Pour commencer, vous pouvez pousser les portes du restaurant Karyo.

Cet endroit est symbolique des plats imposés par la cuisine Kaiseki. Il vous sera servi pas moins de 10 plats différents.

Malgré le nombre conséquent de plats servis, on ressort du restaurant léger. C’est la recette d’une cuisine locale saine et peu calorique où l’on va à l’essentiel de l’aliment cuisiné.

Vous pouvez également tenter l’expérience entièrement Tofu du restaurant Okutan. Enfin, n’oubliez pas le moment du traditionnel thé vert, que vous pourrez boire à l’Ippodo, véritable temple du précieux nectar.

Une nature locale éblouissante à chaque saison

Chaque saison dans le pays donne lieu à des spectacles remarquables offerts par la nature. Au printemps, vous pouvez arpenter les chemins passant par le mont Yoshino, situé à 50Km
de Nara.

Vous serez alors en admiration devant les milliers de feuilles en fleurs qui parsèment ce sentier emprunté par les pèlerins dans la région du Kii.

En été, les japonais remercient cette nature si généreuse avec eux en organisant de somptueux feux d’artifices à travers tout le pays.

L’automne au Japon est marqué par le Kôyô, magnifique métamorphose où les feuilles vertes des arbres laissent place à de belles feuilles rougeoyantes.

De même, les érables appelés momiji arborent des feuilles d’un rouge intense. Les ginko baloba, aux teintes jaune dorés participent également à ce festival naturel de couleurs.

En hiver, la nature se montre facétieuse avec ses monstres de neige, les juhyo. Ce phénomène est le résultat des conditions climatiques complexes à cette époque de l’année dans ce coin du globe.